Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Reportages sur TF1 : Le sommaire du samedi 11 juin

reportages-claire-chazal.jpgDepuis début octobre la Direction de l'Information de TF1 propose deux numéros de " Reportages " après le JT de 13 heures. La nouveauté : un deuxième " Reportages " consacré au destin de personnages découverts plusieurs années auparavant dans le magazine. Que leur est-il arrivé depuis le premier tournage, que sont-ils devenus ?

 

Les routiers se mettent à table
Des heures et des heures derrière leur volant, à bord de leur 38 tonnes, les routiers avalent les kilomètres en rêvant à la pause : " On mange des kilomètres et quand on a fini on va manger au restaurant ". Déjeuner ou dîner...  Avec au bord d'une nationale, la bonne adresse qu'ils se repassent d'un camion à l'autre. Pavé et pommes frites, oeufs mayo et crème caramel, le tout fait " maison " sur une nappe à carreaux...  et les routiers se mettent à table.
Alors, moderne ou traditionnel ? Les premiers servis, les routiers, ont bien leur avis sur la question et ils le postent sur la toile. Pascal Van Mullem, dit Monopoly, ne dort chez lui que le week-end. Le reste du temps, il transporte... la maison des autres. Les toiles cirées, les mousses au chocolat et les kilomètres, c'est une passion qui dure depuis 23 ans. Avec six collègues intransigeants et gourmets, il a créé un site internet des gastronomes en 40 tonnes. Un seul principe : les routiers testent leurs " cantines " de 5 étoiles aux critiques assassines pour celles à éviter.
 " Voyager me fascinait et d'une passion j'ai fait un métier ". Routier sympa, Pascal Wèbre fait partie de la bande des testeurs : " ces grandes chaînes de restaurant où on mange toujours la même chose, si on arrive un jour à manger à Barcelone, exactement la même chose qu'à Berlin, je ne vois plus l'intérêt de voyager. Autant que je reste chez moi. Demain, comme tous les soirs, je vais essayer de trouver ce moment de convivialité. On mange des kilomètres et quand on a fini de manger des kilomètres, on va manger au restaurant ".
 
Maman, j'pète un cable ... 7 ans après
Ils avaient entre 11 et 14 ans, Damien, Jérémy, Vanessa... Des enfants renvoyés de toutes les écoles. Cris, sanglots, violence, claquements de portes : tous souffraient de troubles du comportement. Leur dernière chance : l'Institut de rééducation des Landettes à Saint Nazaire. En 2004, nous avions partagé leur vie quotidienne, loin de leur famille, entre les cours et l'internat. 7 ans après, que sont devenus ces enfants turbulents et touchants ?
Damien, 20 ans, a lui passé 6 ans aux Landettes. " J'en ai marre, je casse plein de choses en ce moment. Je me fais mal partout. Depuis lundi, si ça m'énerve. J'pète un câble " disait-il à 13 ans.  Sans travail, son frère aîné, Fabien, l'accompagne au Pôle emploi : "Je sais pas trop écrire et j'ai du mal à me démerder tout seul en fait. Je panique ". 
Sur la plage, Damien se promet " trouver un boulot, arrêter de boire, tout ça en même temps. C'est dur. J'ai envie de m'en sortir. J'espère que je serai un homme bien. J'aurai ma petite famille à moi. Je serai heureux. Faut voir ce qui va se passer plus tard. Dans mon enfance, j'ai pas toujours été heureux. Là, je suis déjà un peu plus heureux, un peu plus content, plus confiance en moi. Il faut que ça avance et bien. "

 

Crédit photo : Julien Cauvin / TF1


Related Posts with Thumbnails

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article