Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Reportages sur TF1 : Le sommaire du samedi 4 juin

reportages-claire-chazal.jpgDepuis début octobre la Direction de l'Information de TF1 propose deux numéros de " Reportages " après le JT de 13 heures. La nouveauté : un deuxième " Reportages " consacré au destin de personnages découverts plusieurs années auparavant dans le magazine. Que leur est-il arrivé depuis le premier tournage, que sont-ils devenus ?

 

Voyance, les fées du hasard
Médiumnité, voyance, astrologie, tarots ou pendule... un français sur cinq consulte.  Aram communique avec les esprits et enseigne la " voyance pure ". Marie-Claire fait parler les taches d'encre, Danielle écoute ses " anges "...  A chacun sa méthode : en cabinet, en public, au café, avec plus de 100.000 " praticiens " et un chiffre d'affaires de trois milliards d'euros, le monde de la voyance se porte bien.
Dans le Sud Ouest, à une vingtaine de kilomètres de Toulouse, Marie-Claire, baptisée la " voyante des stars ", interroge les taches d'encre... aussi bavardes que les tarots. " Je suis voyante depuis que je suis née. J'entends une voix qui me dit les choses, concernant la personne qui est en face de moi. Et je le sais, la voix est intérieure. C'est un peu comme l'informatique, vous envoyez un message,  hop, et je l'ai, et voilà. "
Youssef Siffaoui a créé il y a 20 ans l'INAD, l'Institut National des Arts Divinatoires. Son rôle : traquer les cabinets de voyants peu scrupuleux. Il a vu exploser les sites audiotels sur Internet. " En réalité, aujourd'hui, n'importe qui s'intitule voyant ou medium. Mais ils vous racontent tout et son contraire, tout simplement, ils vont vous flatter ou alors vous angoisser, pour vous retenir. "
Pour ses démarquer de ses collègues, Danielle a mis au point un cocktail où astrologie, numération et voyance se mélangent sous l'oeil bienveillant des anges qui vivent autour d'elle au propre comme au figuré.  Avec son thème angélique, Danielle remonte le temps à la recherche des vies antérieures des ses clients. Régulièrement, elle retrouve d'autres passionnés des arts divinatoires comme Pascale, plutôt attirée par les astres : " C'est quelque chose qui m'intéresse parce que ça me parle bien et  que ça m'explique aussi le caractère des gens, la manière dont ils peuvent se comporter, parce que justement, ça peut s'expliquer par l'astrologie, enfin par l'emplacement des planètes... les aspects aussi et ça, ça m'intéresse de savoir un petit peu, et de connaître un peu plus les caractères des personnes, quoi ".

Rendez-vous chez le véto
A Deauville, Xavier s'est spécialisé dans la " spécialité locale " justement : le cheval. Caméra endoscopique, laser... Comme pour les humains, parfois en mieux, Cyrill, vétérinaire au Centre Frégis, opère chiens, chats et autres amis de l'homme. A Tramayes, en Bourgogne, chiens et chats mais aussi veaux, vaches et cochons sont les bienvenus. Véto des villes, vétos des champs ou des champs de course ...  A chacun son véto.
Cyrill est vétérinaire au centre hospitalier Frégis. Caméra endoscopique haute définition, opération au laser.... C'est comme à l'hôpital, mais les clients sont légèrement plus poilus. " Il y a sans doute des cliniques pour l'homme qui ne peuvent pas se permettre d'acheter ce type de matériel. C'est l'offre et la demande. Quand le propriétaire peut se permettre de le faire, quand on peut leur offrir, on doit répondre à leur attente ". Les animaux sont envoyés par leurs vétérinaires. " En tant que spécialistes, on joue le rôle d'expert. On est là aussi pour donner des conseils quand il y a des difficultés. (.../...)  Des fois, on rentre à la maison, on est content de tout ce qu'on a fait... même quand on n'a pas réussi, on est content parce qu'on a tout donné, tout essayé "
A Tramayes, en Bourgogne, Laurent et ses collègues ont choisi ce qu'on appelle " la rurale ", une spécialité de plus en plus rare, une affaire de racines et de famille. Les vaches mettent bas à tour de bras. Laurent est en route pour un vêlage et " le veau se présente mal. C'est une urgence. " Laurent est toujours sur la route... il peut y avoir 5 à 6 vêlages par jour en ce moment. " Faire naître un animal c'est tout ce que procure la joie du métier de vétérinaire en rural. On est toujours attendri par une naissance " Entre deux gardes, Laurent s'offre un retour à la ferme... " la vocation de vétérinaire est partie d'ici. Si j'avais pas ces vaches, il me manquerait quelque chose ". Et ça fait 20 ans que ça dure.

 

Crédit photo : Julien Cauvin / TF1


Related Posts with Thumbnails

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article