"Les enfants perdus d'Angleterre" au sommaire du Monde en Face ce soir sur France 5

Publié le 16 Avril 2019

Marina Carrère d'Encausse (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Marina Carrère d'Encausse (Crédit photo : Nathalie Guyon / FTV)

Ce mardi à partir de 20h55, les téléspectateurs de France 5 pourront retrouver Marina Carrère d’Encausse aux commandes d’un nouveau numéro de magazine « Le Monde en Face » avec au sommaire "Les enfants perdus d'Angleterre" un film réalisé par Stéphanie Thomas et Pierre Chassagneux et produit par Dream Way Productions avec la participation de France Télévisions.

Ce documentaire est le second volet d’un diptyque consacré aux services sociaux britanniques et plus particulièrement à la protection de l’enfance outre-Manche.

Le premier documentaire intitulé les enfants volés d'Angleterre, rediffusé le dimanche 14 avril 2019 à 23.30, relate l’histoire de ces milliers d’enfants injustement enlevés à leurs familles. Un système où l'absurdité et les conséquences d'une loi, le Children Act de 1989 fait du soupçon de maltraitance une raison suffisante pour retirer un enfant à ses parents, un système qui considère que les couples désargentés ou les mères célibataires ne peuvent être de bons parents…

Dans ce second volet Les enfants perdus d'Angleterre, diffusé mardi 16 avril 2019 à 20.50, les réalisateurs retracent le parcours de ces milliers d’enfants, qui, une fois retirés définitivement de la garde de leurs parents, sont soit adoptés pour les plus jeunes, soit placés en famille d’accueil ou en foyer pour les plus âgés d’entre eux.  Au Royaume-Uni, ce pan entier de la protection sociale de l’enfance est, depuis de nombreuses années, confié au système privé. Ainsi les politiques néo libérales prédominent sur l'idée d’un service public accompagnant les plus fragiles.

Après la diffusion de ce documentaire, Marina Carrère d'Encausse propose un débat avec plusieurs invités.

Rédigé par Sarah

Publié dans #Actu TV, #France 5

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article