Le sommaire de l'Effet papillon de ce 12 juillet sur Canal+

Publié le 12 Juillet 2014

Le sommaire de l'Effet papillon de ce 12 juillet sur Canal+

Emmené par Daphné Roulier, L’EFFET PAPILLON place son degré d’excellence et d’exigence encore plus haut chaque samedi à 13h45 en clair sur Canal+.

Durant tout l’été Daphné Roulier nous propose de voir ou revoir les meilleurs reportages de la saison. Rendez-vous cet été tous les samedis en clair à 13H50.

PALESTINE, LE RETOUR DE L’IDOLE de Cyprien d’Haese
Il est né en Lybie, a grandi dans la bande de Gaza, a triomphé à Beyrouth, et vit désormais à Dubaï. En moins de 6 mois, Mohammed Assaf, le gagnant du fameux télé-crochet ARAB IDOL, est devenu le symbole de l’unité entre Palestiniens, le trait d’union entre les différentes factions d’un état divisé, qui peine à exister. Accueilli en héros national dans les Territoires, et notamment à Ramallah, le jeune prodige jouit d’une popularité que tout le monde s’arrache. Le Fatah cherche à le récupérer, et même les islamistes du Hamas lui trouvent aujourd’hui des qualités. Mais pas simple d’être crooner en son pays. (1ère diffusion le 25 janvier 2014)

ISLANDE, LE MAIRE LE PLUS COOL DU MONDE d’Emmanuel Ostian avec François Lescalier
C’est l’histoire d’un homme que rien ne prédestinait à devenir maire et encore moins à administrer Reykjavik, sa capitale. Mais les Islandais qui ont sanctionné leurs dirigeants, suite à la crise de 2008 qui les a laissés sur le carreau, ont élu le comédien musicien punk Jon Gnarr avec 40% des voix. Un mandat après, le clown anarchiste est devenu le maire le plus cool de l’univers, un élu idolâtré qui a redonné le sourire à ses administrés pour le meilleur et pour le rire. Reykjavik retourne bientôt aux urnes, mais ne pourra pas réélire son idole : le Coluche islandais a décidé de se démettre lui-même de ses fonctions. (1ère diffusion le 22 mars 2014)

ARGENTINE, LE MARIAGE GAY D’UN ANCIEN CURÉ d’Ibar Aibar
Il est Argentin, au service de l’Eglise comme le Pape François, mais légèrement plus transgressif ! Alors que le Vatican relançait, du bout de la soutane, le débat sur le célibat des prêtres, un curé de Mendoza, déjà célèbre en Argentine pour avoir posé dans la presse gay en tenue d’Adam, a brisé un tabou, et commis le péché des péchés. Andrés Gioeni a épousé un homme. De quoi lui garantir un aller simple en enfer, et les projecteurs télé du monde entier. (1ère diffusion le 22 mars 2014)

Crédit photo : Eric Vernazobres / Canal+

Rédigé par LZDP

Publié dans #EffetPap, #Canal+

Commenter cet article